Pour le randonneur, la Corse représente un heureux mélange de défi sportif et de laisser-aller méditerranéen : des montées interminables, dans un décor grandiose bordé par la mer, au pays de la charcuterie fine, du brocciu et du vin de myrte!

2917 foret d aitone evisaImaginez le paradis du randonneur : paysages doux et sauvages à la fois, chemins variés, défis pour les jambes… Imaginez l'enfer du randonneur : des montées qui s'étalent sur des dizaines de kilomètres, la chaleur, des côtes jusqu'à 15 % avec 5-15 kilos dans le sac… La Corse à pied, c'est un peu tout ça, mais le côté paradisiaque l'emporte largement!

D’ailleurs, la Corse mérite bien son surnom d’Île de Beauté. Petite perle de 180 km de long par 80 de large, elle culmine à 2 710 m. Pour les randonneurs, le paradis ne réside donc pas tant dans ses eaux bleu turquoise que dans son relief. Recouvrant un tiers de l’île, le parc naturel régional compte près de 1 500 km de sentiers balisés, ponctués de nombreux refuges en pleine nature (près desquels on peut aussi planter sa tente, voir plus bas) et autant de petits gîtes d’étapes dans les villages.

Dans l’ombre du fameux et très fréquenté GR 20 (200 km sportifs en 12 à 18 jours) se cachent d’autres itinéraires de 4 à 12 jours qui méritent le détour. Parmi eux, le Mare e Monti offre le double spectacle de la mer et de la montagne. L’option nord (de Calenzana à Cargèse) traverse des sites exceptionnels (golfe de Porto, baie de Girolata, gorges de la Spelunca…) le long d’un parcours de 7 à 10 jours de niveau assez élevé mais sans difficulté technique. Pour les familles avec de jeunes enfants, les possibilités ne manquent pas sur l’île grâce à de nombreux sentiers de pays qui forment des boucles de 2 à 5 heures.

Sous la tente

Si l'on peut opter pour un hébergement en gîtes et hôtels, le climat méditerranéen rend le dodo sous la tente idyllique. On plante la tente sur des emplacements avec vue sur la mer ou les montagnes environnantes, à l'ombre des oliviers; en guise de berceuse et de réveille-matin, les effluves d'eucalyptus emplissent les narines et le chant des colombes les oreilles! Le camping sauvage étant interdit en Corse, il faut rejoindre chaque soir un refuge ou un camping officiel. L'île en compte près de 200, alors il s'en trouvera certainement plusieurs sur votre itinéraire. Ce type d'hébergement devient un peu un mode de vie, que l'on adapte au laisser-aller méditerranéen.

 

camping onda refuge

 

Parmi les autres plaisirs de l'île, le ravitaillement quotidien en bouffe est une expérience en soi : la baguette de pain et les croissants à la boulangerie du coin, le prosciutto et l'emmenthal chez l'épicier ou le boucher, sans oublier la bouteille de rouge à quelques euros, achetée directement au vignoble. Il importe toutefois de bien planifier ses achats car le rythme corse implique la fermeture de la plupart des commerces le dimanche et les jours fériés ainsi que durant une plus ou moins longue période en début d'après-midi... Heureusement, il reste toujours un petit resto sympa ouvert ici et là!

Faire le tour de la Corse à pied, c'est aller de beautés en merveilles, de défis en récompenses, à un rythme improvisé au jour le jour, à la rencontre d'un peuple fier. Oui, il faut être un peu maso, mais ça vaut vraiment le coup!

Le site Internet du parc fourmille de renseignements pratiques, allant de l’hébergement aux cartes de références, en passant par les coordonnées d’agences locales et des photos particulièrement invitantes. Info : http://www.pnr.corsica

Guide de départ

Quand : Mai et juin, avant la canicule et la horde de touristes. Septembre et octobre peuvent aussi être agréables.

Pour s'y rendre : Le moyen le plus économique est l'avion jusqu'a Marseille ou Nice, puis le ferry jusqu'à Bastia ou Calvi. Il est également pratique d'arriver directement sur l'île en avion.

Budget : Pour deux, 30 - 40 euros par jour (camping et épicerie).

Autres activités : Plongée sous-marine, escalade, canyoning…

Bibliothèque portative : Carte Michelin (1 : 200 000) pour l'itinéraire; le Guide du routard pour le reste. Enfin, le très beau guide Envies de Nature – Corse (éd. Libris) propose 55 bons plans de balades et randonnées pour découvrir les plus beaux sites naturels de l'île.

B. Galaise