496464Rester de longues heures au soleil peut entraîner des problèmes oculaires et dermiques. C'est pourquoi certaines précautions sont nécessaires pour éviter la survenue de ce genre de mésaventures.

LE RAYONNEMENT ULTRAVIOLET, QU'EST CE QUE C'EST ?

Le rayonnement ultraviolet (UV) est le principal responsable des brûlures de l'œil et de la peau. Selon la longueur d'onde, on distingue :

  • les UVA, responsables du bronzage de la peau mais aussi de son vieillissement prématuré. Ils sont stoppés par les vêtements de couleur vive ;
  • les UVB, impliqués dans les brûlures de la peau, et à terme dans la survenue de cancer cutané ;
  • les UVC, les plus dangereux, mais qui sont heureusement filtrés par la couche d'ozone.

Ajoutons y le rayonnement infrarouge, qui par la chaleur qu'il véhicule, est la principale cause de l'insolation. Il est réfléchi par les vêtements clairs. L'intensité du rayonnement UV augmente selon les conditions suivantes :

  • entre 12 et 14 h pour les UVB, le matin et le soir pour les UVA ;
  • par fort ensoleillement (4 fois plus que par temps nuageux) en altitude (+ 4 % tous les 300 m de dénivelé) ;
  • par réflexion (+ 70 % sur la neige, + 30 % sur la mer).

UN DISPOSITIF NATUREL DE PROTECTION

Vos yeux possèdent un dispositif naturel de protection contre le rayonnement ultraviolet. Une partie des rayons lumineux qui atteignent vos yeux est absorbée par les milieux transparents oculaires, qui agissent comme un véritable filtre protecteur :

  • la cornée absorbe les UVC (déjà filtrés par la couche d'ozone) et les UVB (en partie) de longueurs d'ondes inférieures à 320 nanomètres ;
  • le cristallin absorbe les UVA et les UVB de longueurs d'ondes comprises entre 280 à 380 nanomètres ;
  • la rétine reçoit donc la lumière visible, les infrarouges et une toute petite quantité d'UV (de 1 à 5% du flux ultraviolet de la lumière solaire).

Les effets nocifs du rayonnement ultraviolet sur l'œil sont liés à :

  • l'intensité et la durée de l'exposition aux UV ;
  • l'absence de protection (verres teintés à haut pouvoir filtrant) ;
  • l'insuffisance de la capacité d'absorption des différentes structures de l'œil, notamment chez l'enfant.

CHOISISSEZ VOS LUNETTES EN FONCTION DE L'ENSOLEILLEMENT

La fonction du verre solaire est de filtrer les rayonnements les plus nocifs (UVB et UVA) et d'absorber en partie ceux dont la longueur d'onde est située dans la partie visible du spectre.

  • Le pouvoir filtrant de vos lunettes sur les UV est donné par la matière dans laquelle est fabriqué le verre et le traitement anti-UV qu'il a reçu.
  • La teinte de vos verres limite l'éblouissement par la lumière. Un bon filtre solaire réduit l'intensité lumineuse tout en conservant un bon rendu des couleurs. Il peut également agir sur l'acuité visuelle. Ainsi, utilisez plutôt des lunettes à verres filtrant les UV : la catégorie IV est réservée à la haute montagne, la catégorie III aux les activités de pleine nature.

LES BRULURES SOLAIRES DE LA PEAU

"Quels sont les critères de choix une crème pour se protéger du soleil ?" L'exposition répétée aux rayonnements solaires notamment en haute altitude est la principale cause du vieillissement précoce de la peau et de l'apparition de cancers de la peau. Ainsi, le risque de brûlures cutanées est variable selon :

  • les individus ;
  • le degré de pigmentation de la peau définie par le phototype. Un sujet de phototype 1 est un sujet roux qui ne bronze jamais. A l'inverse, les sujets noir, phototype 6, sont insensibles aux brûlures solaires.

L'exposition au soleil sans protection entraîne des brûlures cutanées plus ou moins intenses, se manifestant par :

  • une rougeur de la peau (coup de soleil) ;
  • l'apparition de phlyctènes (cloques) ;
  • un état général parfois altéré (apparition de fièvre, de frissons, d'insomnie).

Certains sujets présentent des réactions allergiques déclenchées par le seul soleil. Plus fréquemment, des allergies cutanées sont consécutives à la prise de certains médicaments dits photo sensibilisants ou des produits appliqués sur la peau. L'application de produits parfumés est à proscrire totalement avant une exposition au soleil.

COMMENT TRAITER CES ATTEINTES DE LA PEAU ?

  • Le traitement des brûlures solaires repose sur l'application de produits locaux (Biafine®) et la prise de médicaments contre la douleur.
  • L'herpès labial , dit "bouton de fièvre", peut être évité par l'application répétée de stick écran total à indice de protection élevé.

LA PREVENTION

Immédiate contre les coups de soleil :

  • avant tout, évitez de vous exposer au soleil en haute montagne quand cela n'est pas nécessaire ;
  • mettez-vous à l'ombre le plus souvent possible et limitez les temps d'exposition au soleil avant que votre bronzage soit acquis ;
  • protégez-vous les parties découvertes par des vêtements de couleurs vives (bleu, blanc), légers et aérés ;
  • appliquez des écrans solaires d'indice de protection élevé (entre 15 et 20) ;
  • renouvelez fréquemment l'application de ces crèmes (toutes les deux heures, voire plus si votre transpiration est importante) ;
  • interdisez-vous l'utilisation de tous les produits allergisants (parfums, crèmes anti-inflammatoires, certains médicaments).

A long terme en prévention du vieillissement de la peau :

  • choisissez des crèmes à haut indice filtrant UVA, qui doivent être appliquées du matin au soir et renouvelées fréquemment ;
  • paradoxalement, les crèmes à haut indice filtrant les UVB suppriment les sensations de brûlures du coup de soleil, mais elles n'empêchent pas les dégâts causés par les UVA.

J. Henois