Extrait du Courrier des campeurs nº2

 

Un bon sac à dos doit à la fois contenir l'essentiel pour la rando et se faire oublier une fois sur le dos... Quelques conseils utiles pour se simplifier la marche.

ChoisirSac

Un sac bien préparé doit avoir deux qualités essentielles. Primo, contenir tout ce dont le randonneur a besoin (à la journée ou à la semaine, c'est selon). Et aussi, se faire oublier (autant que possible), une fois sur le dos. Pas facile de concilier ces critères en apparence opposés. Quelques conseils, de bon sens ou tirés de l'expérience, peuvent vous guider pour boucler votre sac et rendre la randonnée encore plus agréable.

Sans s'enfermer dans un schéma, il est utile d'avoir une certaine « méthode » même si celle-ci vous est propre. En rangeant toujours de la même façon vos affaires, vous les trouverez plus facilement lorsque l'averse vous aura surpris ou de nuit sous la tente même sans allumer la frontale. Vos voisins apprécieront. Étape cruciale d'une rando réussie, le bouclage du sac doit se faire impérativement la veille au soir afin de ne rien oublier dans la précipitation ou dans les brumes du réveil matinal.

Choisir un sac adapté

Adapter la taille de votre sac à dos à la durée de votre itinéraire. Un sac jusqu'à 20 litres convient pour une randonnée d'une journée. Pour deux jours, prévoyez de 20 à 50 litres. Plus gros pour deux jours ou plus, le matériel restant le même.

Préparer son matériel

Sortir toutes les affaires nécessaires à votre randonnée à proximité du sac. Contrôler éventuellement leur bon état. Faire une « check-list » (en prenant les moments forts de la journée) pour vérifier que l'on n'a rien oublié.

Répartir la charge

Si vous partez à plusieurs, partagez-vous le matériel entre les différents randonneurs, en fonction de leur poids. D'autant plus si vous prévoyez un bivouac (tente ou réchaud ont vite fait de « plomber » un sac à dos).

L'indispensable sous la main

Avant de remplir le sac, rangez à part tout ce dont vous aurez besoin au cours de la marche (carte et boussole, gourde, bâtons, chapeau, poncho), lors des arrêts (couteau, lampe frontale) ou en cas d'urgence (sparadraps, trousse de secours).

Remplir le sac

Commencer par ce qui ne sortira pas avant l'étape (duvet, sous-vêtements). Les éléments les plus lourds doivent être répartis sur toute la hauteur. Viennent ensuite les accessoires dont vous pourrez avoir besoin à tout moment (veste, gants, bonnet).

Optimiser les poches

Si votre sac dispose d'une ouverture frontale, c'est à cette place que vous glisserez les accessoires indispensables. La poche du haut peut recevoir couteau et crème solaire. Une des poches latérales est réservée à la gourde.

B. Galaise