Extrait du Courrier des campeurs nº2

 

Quel plaisir de partager une randonnée avec ses enfants! Pourtant, l'idée de marcher en pleine nature n'est pas toujours pour leur plaire. Voici quelques pistes pour combattre le syndrome du « quand est-ce qu'on arrive? » qui transforme parfois vos balades en calvaire…

5456489

1- Objectif ludique

Gravir le plus haut sommet de la région pour un ado, ou partir en quête de la maison des castors pour les plus jeunes, constituent des buts plus attrayants que de marcher dans la forêt du mont X ou le long de la rivière Y. Insistez sur les « à-côtés » amusants : les baignades, l'éventualité d'apercevoir une espèce rare - au choix selon les régions (lynx, loutre...), la possibilité d'inviter un ami, le fait de marcher dans des grottes, etc.

2- Parcours modulable

Cherchez avec vos enfants les descriptifs et les particularités de quelques destinations à l'aide de cartes, de photos, et laissez-les choisir. Veillez à ce que l'option préférée concorde avec leur résistance physique et mentale, et à ce que le parcours soit modulable. De nombreux parcs proposent des itinéraires de découverte en autonomie grâce à des manuels qui permettent de jouer le rôle du guide, ou grâce à des sentiers plus ludiques.

3- Accessoires pédagogiques

Laissez les enfants dresser la liste du matériel à apporter. Vous pourrez ensuite ajouter ce qui manque, et leur expliquer l'inutilité de certains objets… Prévoyez un sac pour chacun, même léger. Ces responsabilités les feront se sentir au centre du projet. Certains accessoires comme les jumelles, mais aussi le podomètre, l'altimètre, la boussole, les guides d'observation de la faune ou de la flore constituent des outils qui aident à maintenir leur intérêt en alerte tout en leur inculquant de nouvelles notions.

4- Dîner gourmand

Faites participer vos enfants à la composition d'une collation attrayante (pour des idées de sandwiches, lire notre article « Sandwichs pour coureurs des bois gastronomes!  »). Utilisez des pâtes en forme d'animaux, cuisinez des biscuits avec eux, improvisez un mélange de leurs jus favoris… La gourmandise aiguisera leur intérêt!

5- Physique au point

S'ils sont peu habitués à marcher, préparez dans les semaines qui précèdent un « mini-programme » d'entraînement en expliquant à vos enfants que ces méthodes « d'acclimatation » sont utilisées pour atteindre l'Everest! Promenades de moins en moins courtes dans les parcs urbains, défi des marches d'escalier, parties de football… Profitez-en pour stimuler leur envie, en leur expliquant pourquoi « marcher » est bien plus agréable en pleine nature (pas de bruits de voitures, davantage d'animaux...) qu'en ville…

6- Curiosité naturelle

marc giraud la nature au fil des saisons rapacesSi les enfants ne sont pas naturellement attirés par la randonnée, ils se laissent souvent convaincre une fois l'a priori passé. Animaux, arbres, fleurs, pierres, ruisseaux… tout peut éveiller leur curiosité naturelle! Stimulez-les par des questions, en répondant à leurs interrogations, en vous intéressant à leurs découvertes, etc.

7- Marchez, jouez!

Créez une dynamique dès le départ en suggérant un ou deux thèmes : recenser les preuves de présence d'animaux (observation, traces, cris…), composer un herbier, réaliser un moulin à eau avec du petit bois pour vérifier le sens du courant (!), etc. Grâce au matériel emporté, vous pourrez aussi improviser de petits jeux, comme retrouver un oiseau dans un guide d'observation, repérer l'itinéraire en cherchant le lac qui est au nord sur la carte ou en vérifiant l'altitude.

8- Rythme adapté

Adaptez le rythme de marche aux plus jeunes, et si l'aîné s'impatiente, trouvez des défis à sa hauteur. Pour qu'ils aient le goût de renouveler l'expérience, il faut que les enfants conservent une bonne impression de leur escapade. Aussi, n'hésitez pas à écourter la rando, même si vous avez le sentiment que tout se passe à merveille. Cela vaut mieux que de risquer d'outrepasser leurs capacités.

9- Après l'effort

Au retour, faites goûter à vos enfants le plaisir du réconfort physique d'un jacuzzi, d'une séance de natation ou d'étirements, ou simplement d'un bain chaud à la maison, et profitez-en pour faire avec eux le bilan de la journée.

J. Henois